Sélectionner une page

Loi bioéthique

Une médecine qui nous soigne : est-ce trop demander ?

Le projet de loi Bioéthique glisse vers de graves injustices. 

La médecine est détournée de sa mission première (soigner), deux interdits fondamentaux tombent avec la création d’embryons transgéniques et d’embryons chimères…
Aidez-nous à défendre la seule mission des soignants : soigner et respecter la vie.

En Savoir plusAgir avec nous

La loi Bioéthique
détourne la médecine de sa mission.

Nous voulons une médecine qui soigne et qui protège, pas une médecine manipulée par l’évolution de la technique, des mœurs ou des lois.

Mis à mal par la loi Bioéthique, nous travaillons avec les soignants à favoriser une médecine qui prend soin de notre santé et qui préserve la vie.

6 urgences 

pour une médecine respectueuse de la vie humaine

1 - Soutenir les vrais soins thérapeutiques

 … et contester toute dénaturation de la médecine au profit d’intérêts individualistes.

2 - Considérer le foetus comme un patient

… dont la santé doit être protégée au même titre que celle de sa maman.

3 - Protéger les soins palliatifs de l’euthanasie

… et lutter contre la confusion entre euthanasie et soins palliatifs

4 - Soutenir les soignants qui respectent la vie et la dignité humaine

… et les défendre contre toute intimidation, qu’elle vienne de patients ou de leur hiérarchie.

5 - Défendre l’objection de conscience des soignants

 … à tous les stades de la vie et pour toutes les professions.

6 - Prôner une santé publique respectueuse de la vie

 … et contester toute dénaturation de la médecine au profit d’intérêts individualistes.

Ce que nous avons déja fait

et ce qui reste à accomplir pour une médecine éthique

N

Ethique des soignants : ce qui a déjà été fait

 Succès d’Alliance VITA au Conseil de l’Europe qui a réaffirmé le droit à l’objection de conscience pour l’avortement et l’euthanasie. 

Soutien juridique à des soignants sanctionnés. 

Obtention par amendement à la loi bioéthique d’un droit à l’objection de conscience des chercheurs contre l’expérimentation sur l’embryon humain. 

$

Ethique des soignants : ce qu'il reste à faire

 Inclure de nouvelles professions dans ce droit et défendre des professionnels dont l’objection de conscience est contestée. 

Obtenir l’objection de conscience face aux pratiques de PMA excluant le père. 

Former les jeunes soignants au devoir d’objection et à ses modalités pratiques. 

N

Santé publique : ce qui a déjà été fait

 Contestation de campagnes de publicité subventionnées qui font la promotion de l’avortement.

Echange direct avec la ministre de la Justice pour anticiper notre récusation des futures campagnes pour la PMA sans père. 

Campagnes en faveur du respect de la vie et de l’encouragement à une procréation respectant l’écologie humaine. 

$

Santé publique : ce qu'il reste à faire

 Contester en justice les campagnes moralisatrices qui blessent les convictions des citoyens.

Réhabiliter le serment d’Hippocrate. qui dans sa version originelle excluait explicitement tant l’avortement que l’euthanasie et du suicide assisté.

➤Encourager les soignants à travailler pour retrouver l’esprit de ce serment face l’évolution des techniques, des moeurs et des lois. 

N

Soins palliatifs : ce qui a déjà été fait

✓ Lancement du collectif  Soulager mais pas tuer, sous l’égide de Philippe Pozzo di Borgo pour contrer les campagnes pro-euthanasie.

Actions au plan international pour aider les pays limitrophes à contester la culture de l’euthanasie et ses tentatives de légalisation.

Promotion du “Guide des directives anticipées” pour l’accompagnement approprié des personnes âgées, dépendantes ou en fin de vie.

$

Soins palliatifs : ce qu'il reste à faire

Relancer un mouvement de soignants et de patients capables de préserver le modèle français : traitement proportionnés et soins palliatifs.

Lutter contre l’entrisme des militants de l’euthanasie dans les structures officielles de représentation des usagers des hôpitaux, y compris en soins palliatifs.

Accroître la présence médiatique de témoins contre l’euthanasie et le suicide assisté.

Aidez-nous 

En 2020, toutes nos forces devront être mobilisées pour faire entendre plus encore notre voix.
Donnez-nous les moyens d’agir davantage : faites un don à Alliance VITA.

60€

Seulement 20€ après déduction fiscale

90€

Seulement 31€ après déduction fiscale

120€

Seulement 41€ après déduction fiscale

Il reste

Jour(s)

:

Heure(s)

:

Minute(s)

:

Seconde(s)

pour faire un don avant le 31/12/2019 

Nos actions

Née des 1ers débats bioéthiques en France en 1993, Alliance VITA intervient sur 3 grands axes, toujours dans le même but : protéger les plus fragiles.

Ecouter & soutenir

Les services d’écoute d’Alliance VITA, SOS Bébé et SOS Fin de vie, proposent un espace de parole pour se confier et échanger en toute confidentialité. Ils sont destinés aux personnes confrontées à des épreuves de la vie, soit autour de la grossesse, soit autour de la fin de vie, de la dépendance et du deuil. Près d’un million de connexions sur nos sites d’écoute et d’accompagnement ainsi que des milliers d’appels reçus chaque année.

Informer & former

L’Université de la vie, cycle de formation et 1er évènement bioéthique national, organisé chaque année en janvier par Alliance VITA, a déjà rassemblé et formé plus de 45 000 personnes aux grandes questions bioéthiques. Près de 300 experts et témoins sont déjà intervenus : médecins, universitaires, philosophes… L’Université de la vie 2020 se déroulera en janvier prochain dans plus de 150 villes de France et également à l’étranger.

Alerter & mobiliser

Alliance VITA alerte les décideurs et le grand public par des campagnes nationales et internationales d’information. Ces campagnes portent sur la mobilisation et la sensibilisation à la protection de la vie, au respect de la dignité humaine et à la protection des enfants. Chaque jour, Alliance VITA et ses équipes se dépensent pour que la protection des plus fragiles soit au coeur des futures orientations en matière de bioéthique.

Suivez-nous

66 % du montant de votre don au profit d’AllianceVITA peut être déduit de votre impôt sur le revenu.

Alliance VITA est une association de loi 1901 reconnue d’utilité publique.
Numéro d’enregistrement et SIREN : 398 966 358

Mentions légales      © AllianceVITA 2019

Share This